domenica 16 agosto 2009

1979 -4

23 janvier
Jalal Tehrani, le président du conseil de Régence qui s’était rendu à Paris pour avoir une entrevue avec Kh., a démissionné car le “saint homme” a déclaré qu’il ne le recevrait qu’à cette condition . Maman m’appelle, après avoir parlé à papa qui la rassure naturellement. Il lui dit qu’il ne peut quitter son poste., qu’il faut “agir en homme” et par conséquent accepter ses responsabilités. Il dit à maman que ni lui ni Karim ne courre de risques, qu’il y a un revirement de l’opinion contre les mollahs coupables de nombreux abus contre la liberté et la dignité féminine. Les gens “murmurent” contre ces faux-chiens de pretres qui ont promis monts et merveilles pour obtenir le renvoi du souverain e qui maintenant, à la veille de prendre le pouvoir , montrent leur vrai visage d’intansigeance et d’obscurantisme. Tant pis pour qui se faisait des illustions, y compris l’opinion publique européenne qui s’émerveillait tellement de la naissante démocratie, Quelle mésalliance! Carter, quant à lui, semble disposé à renoncer aux libertés des iraniens, pourvu que Kh. le garantisse contre les communistes soviétiques et iraniens et ne coupe pas le pipe-line. En attendant, il a donné l’ordre de que l’on empeche l’arrivée du roi en Amérique. Vive la bonne foi! Le souverain rentrera en Egypte et Dieu sait où il poursuivra son exil errant.
24 janvier
Ce matin on annonce à la radio que les communications téléphoniques avec l’Iran sont interrompues e que tous les aéroports iraniens sont occupés par les troupes pour empecher le retour du “saint homme”. On a cru à un coup d’état que j’aurais personnellemt salué avec joie en jetant mon chapeau en l’air, s’il avait appuyé le gouvernement Bakhtiar. Celui-ci est le seul,infime espoir d’une future démocratie en Iran. La foule a manifesté contre les troupes à l’aéroport de Mehrabad et a été dispersée. On raconte d’ailleurs qu’on commence à déchirer et à bruler les photos de Kh. à Machad. Est-ce vrai? La presse italienne rapporte que Bakhtiar est en pourparler ave Khomeiny pour que le passage à la république islamique se fasse en douceur. L’armée serait disposée à accepter ce passage. Je souligne maintenant en écrivant et cela me fait penser que Bakhtiar aurait du avoir la puce à l’oreille, Pourtant papa disait bien à maman que l’armée soutient Bakhtiar (La fraternisation n’a eu lieu qu’en de très rares cas) et refusera d’accepter Khomeiny. Un émissaire de Carter a été en visite auprès de Khomeiny à titre privé, à Neauphle-le-Chateau, “en tant que citoyen américain soucieux du sort du peuple iranien”. Après son entrevue il est immédiatement rentré à New York. Le soir, on annonce que les aéroports sont à nouveau ouverts.
Jeudi 25 janvier
Ce matin la radio annonce que les aéroports sont à nouveau fermés. Khomeiny, à ce qu’il parait, a dit qu’il serait à Téhéran demain, coute que coute..
Vendredi 26 janvier

On déconseille à Kh. de se rendre à Téhéran. Il annonce son retour pour dimanche. Grande manifestation pour protester contre ce retour manqué qui devait marquer, entre autres, l’anniversaire du prophète demain. Il y a des morts à l’université. Les étudiant s se déchainent . Bakhtiar dit qu’il a empeché ce retour car il ne pouvait assurer la sécurité de Kh. Il annonce qu’il se rendra à Paris pour le rencontrer.
Samedi 27
Bakhtiar confirme qu’il ira demain à Paris pour rencontrer Kh. Celui-ci annonce qu’il ne recevra le PM qu’à condition qu’il démissionne. Saideh parle au fils Bakhtiar qui lui dit que son père n’a nullement l’intention de démissionner, mais qu’il n’a pas assez la solidarité des gens. Il demande qu’on mobilise l’opinion en faveur de son père. Saideh se déclare prete à le faire. Dans la presse ici, démissionnera, démissionnera pas? Il est certain que s’il va à Paris et n’est pas reçu , il perdra la face et le peu d’autorité dont il dispose. Comment réagira l’armée dand une telle éventualité? Enzo pense qu’elle réagira de la manière prévue, c’est-à- dire par un coup d’état. Les manifestations sont de nouveau sanglantes et généralisées. Saideh est allée voir Kh. à Neauphle. Elle le trouve impressionnant et bete.
Ai vu le roi et la reine à la télévision, dans le parc de leur villa à Marrakech. Ils ont l’air très détendus. De vraies vacances, en somme. J’ai su plus tard qu’Edouard Sablier avait rendu visite au roi au Maroc et que, selon lui, le roi était malade, sous l’effet de drogues, et qu’il aurait déclaré que “le peuple iranien ne l’aurait pas compris”.
Dimanche 28
On parle de francs tireurs qui tireraient des toits sur les troupes avec des mitrailleuses. Des bandes armées, dont on ne sait très bien qui elles représentent , font de la provocation. A l’université, trente morts. Bakhtiar renonce à son voyage à Paris, dit qu’il ne démissionnera pas et ajoute que, selon lui, parmi les guerrilleros en question il y aurait des étrangers. Qui? Les fedayns?
29 janvier
Je parle à maman au téléphone. Elle me dit avoir parlé à papa qui trouve la situation très confuse et ne saurait encore juger bonnes les chances de réussite de Bakhtiar. Il dit que les manifestations sont “mauvaises”, beaucoup de provocation. Maman pense que Kh. est manipulé à son insu par le Tudeh.
Mardi 30 janvier
On annonce que les aéroports iraniens sont à nouveau ouverts. Kh. rentrera jeudi matin avec le consenteme
1970 – 4

23 janvier
Jalal Tehrani, le président du conseil de Régence qui s’était rendu à Paris pour avoir une entrevue avec Kh., a démissionné car le “saint homme” a déclaré qu’il ne le recevrait qu’à cette condition . Maman m’appelle, après avoir parlé à papa qui la rassure naturellement. Il lui dit qu’il ne peut quitter son poste., qu’il faut “agir en homme” et par conséquent accepter ses responsabilités. Il dit à maman que ni lui ni Karim ne courre de risques, qu’il y a un revirement de l’opinion contre les mollahs coupables de nombreux abus contre la liberté et la dignité féminine. Les gens “murmurent” contre ces faux-chiens de pretres qui ont promis monts et merveilles pour obtenir le renvoi du souverain e qui maintenant, à la veille de prendre le pouvoir , montrent leur vrai visage d’intansigeance et d’obscurantisme. Tant pis pour qui se faisait des illustions, y compris l’opinion publique européenne qui s’émerveillait tellement de la naissante démocratie, Quelle mésalliance! Carter, quant à lui, semble disposé à renoncer aux libertés des iraniens, pourvu que Kh. le garantisse contre les communistes soviétiques et iraniens et ne coupe pas le pipe-line. En attendant, il a donné l’ordre de que l’on empeche l’arrivée du roi en Amérique. Vive la bonne foi! Le souverain rentrera en Egypte et Dieu sait où il poursuivra son exil errant.
24 janvier
Ce matin on annonce à la radio que les communications téléphoniques avec l’Iran sont interrompues e que tous les aéroports iraniens sont occupés par les troupes pour empecher le retour du “saint homme”. On a cru à un coup d’état que j’aurais personnellemt salué avec joie en jetant mon chapeau en l’air, s’il avait appuyé le gouvernement Bakhtiar. Celui-ci est le seul,infime espoir d’une future démocratie en Iran. La foule a manifesté contre les troupes à l’aéroport de Mehrabad et a été dispersée. On raconte d’ailleurs qu’on commence à déchirer et à bruler les photos de Kh. à Machad. Est-ce vrai? La presse italienne rapporte que Bakhtiar est en pourparler ave Khomeiny pour que le passage à la république islamique se fasse en douceur. L’armée serait disposée à accepter ce passage. Je souligne maintenant en écrivant et cela me fait penser que Bakhtiar aurait du avoir la puce à l’oreille, Pourtant papa disait bien à maman que l’armée soutient Bakhtiar (La fraternisation n’a eu lieu qu’en de très rares cas) et refusera d’accepter Khomeiny. Un émissaire de Carter a été en visite auprès de Khomeiny à titre privé, à Neauphle-le-Chateau, “en tant que citoyen américain soucieux du sort du peuple iranien”. Après son entrevue il est immédiatement rentré à New York. Le soir, on annonce que les aéroports sont à nouveau ouverts.
Jeudi 25 janvier
Ce matin la radio annonce que les aéroports sont à nouveau fermés. Khomeiny, à ce qu’il parait, a dit qu’il serait à Téhéran demain, coute que coute..
Vendredi 26 janvier

On déconseille à Kh. de se rendre à Téhéran. Il annonce son retour pour dimanche. Grande manifestation pour protester contre ce retour manqué qui devait marquer, entre autres, l’anniversaire du prophète demain. Il y a des morts à l’université. Les étudiant s se déchainent . Bakhtiar dit qu’il a empeché ce retour car il ne pouvait assurer la sécurité de Kh. Il annonce qu’il se rendra à Paris pour le rencontrer.
Samedi 27
Bakhtiar confirme qu’il ira demain à Paris pour rencontrer Kh. Celui-ci annonce qu’il ne recevra le PM qu’à condition qu’il démissionne. Saideh parle au fils Bakhtiar qui lui dit que son père n’a nullement l’intention de démissionner, mais qu’il n’a pas assez la solidarité des gens. Il demande qu’on mobilise l’opinion en faveur de son père. Saideh se déclare prete à le faire. Dans la presse ici, démissionnera, démissionnera pas? Il est certain que s’il va à Paris et n’est pas reçu , il perdra la face et le peu d’autorité dont il dispose. Comment réagira l’armée dand une telle éventualité? Enzo pense qu’elle réagira de la manière prévue, c’est-à- dire par un coup d’état. Les manifestations sont de nouveau sanglantes et généralisées. Saideh est allée voir Kh. à Neauphle. Elle le trouve impressionnant et bete.
Ai vu le roi et la reine à la télévision, dans le parc de leur villa à Marrakech. Ils ont l’air très détendus. De vraies vacances, en somme. J’ai su plus tard qu’Edouard Sablier avait rendu visite au roi au Maroc et que, selon lui, le roi était malade, sous l’effet de drogues, et qu’il aurait déclaré que “le peuple iranien ne l’aurait pas compris”.
Dimanche 28
On parle de francs tireurs qui tireraient des toits sur les troupes avec des mitrailleuses. Des bandes armées, dont on ne sait très bien qui elles représentent , font de la provocation. A l’université, trente morts. Bakhtiar renonce à son voyage à Paris, dit qu’il ne démissionnera pas et ajoute que, selon lui, parmi les guerrilleros en question il y aurait des étrangers. Qui? Les fedayns?
29 janvier
Je parle à maman au téléphone. Elle me dit avoir parlé à papa qui trouve la situation très confuse et ne saurait encore juger bonnes les chances de réussite de Bakhtiar. Il dit que les manifestations sont “mauvaises”, beaucoup de provocation. Maman pense que Kh. est manipulé à son insu par le Tudeh.
Mardi 30 janvier
On annonce que les aéroports iraniens sont à nouveau ouverts. Kh. rentrera jeudi matin avec le consentement du gouvernment iranien. Ces incertitudes de Bakhtiar et ses changements constants de projet lui font du tort. Heureusement la journée a été calme, il n’y a pas eu de morts pour une fois.

nt du gouvernment iranien. Ces incertitudes de Bakhtiar et ses changements constants de projet lui font du tort. Heureusement la journée a été calme, il n’y a pas eu de morts pour une fois.